TOP
Jean Paul Gaultier - Scandal - eau de parfum
Jean Paul Gaultier

Scandal – Jean Paul Gaultier


1/10 Très mauvais...2/103/104/105/10 Moyen6/107/108/109/1010/10 Merveilleux!!!
(1 vote.s, Note moyenne: 3,00/10)
Loading...

Scandal est le dernier parfum féminin de Jean Paul Gaultier. En quoi ce parfum est-il scandaleux? On est effectivement loin de Putain des Palaces, des créations envoutantes signées Sous le Manteau et surtout de Scandal de Lanvin, créé en 1933, avec ses notes de castoréum, de cuir et d’iris. Scandal est avant tout un joli mot qui ouvre une certain nombre de portes pour promouvoir un produit, faire parler. Mais au delà, on peut se demander en quoi le miel, l’orange, le gardenia et le patchouli suggèrent un parfum de scandale.

Mais pouvait-on attendre autre chose d’un parfum conçu en externe? Lorsqu’une maison de parfum ne dispose pas en interne d’une équipe spécialisée dans la recherche de nouvelles formules, elle peut se tourner vers de grands laboratoires.  Parmi ceux-ci, citons par exemple IFF, Firmenich, Givaudan ou encore Symrise. Ces grands laboratoires travaillent indifféremment pour des grandes maisons de parfums ou des parfumeurs plus confidentiels. Et d’ailleurs, ces grands laboratoires ont aussi des compétences en matière d’agroalimentaires en ajustant le gout de certains plats préparés ou de produits d’entretien ou d’hygiène. Un vivier très important de talents y travail. Ces « nez » sont capables d’imaginer les parfums les plus originaux, comme ceux qui correspondent le plus au tendances du moment.

De l’art difficile de plaire au plus grand nombre en proposant une recette originalement et délicieusement Scandal-euse

C’est là que le bas blesse. Car si un parfumeur demande à ce qu’un laboratoire généraliste crée un parfum susceptible de se hisser en tête des meilleures ventes, donc de plaire au plus grand nombre, ce laboratoire dispose de deux solutions (pour simplifier).

La première solution reviendrait à tenter un coup de poker, en proposant un parfum que jamais personne n’aurait senti. Le résultat peut être génial et entrer définitivement dans l’histoire du parfum. Mais il s’agit tout de même d’une énorme prise de risque. Cette solution aura en effet plus de chance d’échouer que de réussir triomphalement. La seconde solution consiste à bien analyser le marché, à déterminer les tendances et les goûts de la clientèle visée. Ce laboratoire va ensuite proposer une formule qui soit assez marquée pour être identifiable, mais qui surtout correspondra aux standards actuels. De cette manière, le laboratoire comme le commanditaire seront certains que ce parfum se vendra. La recette n’aura donc rien d’originale mais en développant un discours bien léché, le succès sera au rendez-vous.

D’autant plus qu’en mettant les moyens suffisant pour créer un flacon original, sortant de l’ordinaire et en écrivant une histoire intéressante et valorisant celle ou celui qui porte le dit parfum, il serait difficile d’échouer lamentablement.

Un tel discours peut être caricatural mais n’est pas très loin de la réalité. Il n’en reste pas moins que chacun à le droit d’apprécier ce parfum, car au-delà du marketing et de l’histoire imposée, le parfum que l’on porte, qu’il soit confidentiel ou produit de masse, fait partie de soi. Porter le même parfum qu’une grande partie de sa classe d’âge et de sa classe sociale n’est pas une faute de goût. A moins que son odeur nous insupporte et qu’on le porte uniquement pour correspondre à un profil donné…

Du miel des fleurs et des épices

Mais revenons à Scandal. Jean Paul Gaultier souhaitait renouveler sa gamme de parfums pour femmes. Cette idée était judicieuse car la liste des flankers de Classique était largement épuisée. La marque du groupe Puig a donc fait appel à Firmenich pour créer un nouveau grand succès de parfumeries. Les trois auteurs, Daphné Bugey, Fabrice Pellegrin et Christophe Raynaud ont ainsi proposé un parfum oriental, entre La Vie est Belle et Black Opium, le déclinant sous une forme encore peu explorée, avec un accord de miel. Scandal reste toutefois un parfum gourmand et sucré, comme il y en a beaucoup sur le marché.

Et si le plus scandaleux restait cette magnifique paire de jambe juchée sur le flacon ou encore cette boite de conserve, devenue certes un classique de Jean Paul Gaultier, mais symbole d’une société de consommation de masse, dans laquelle un parfum à 100€ la bouteille de 80ml peut être emballé de la même manière qu’une soupe Campbell’?

 

Jean Paul Gaultier - Scandal - eau de parfum

Notes olfactives – Qu’est-ce que ça sent?

  • Notes  de tête
  • Notes de coeur
  • Notes de fond

Les auteurs

Daphné Bugey travaille chez Firmenich. Elle a travaillé sur de nombreux parfums comme Aura de Thierry Mugler, A Scent d’Issey Miyake, Hugo XY et XX d’Hugo Boss. Pour Le Labo, Daphné Bugey a signé entre autres Neroli 31 et Bergamote 22 de Le Labo

Parfumeur chez Manne puis chez Firmenich, Fabrice Pellegrin a notamment collaboré pour L’Occitane, Reminiscence ou Dyptique. Il est l’auteur de L’Eau de l’Occitane, Do Son, Florabellio de Dyptique, His Majesty the oud de Atkinson London ou encore Miroir Miroir et Womanity de Thierry Mugler.

Parfumeur chez Givaudan, Christophe Raynaud est diplômé de l’ISIPCA. Après avoir débuté sa carrière chez Créations Aromatiques, il rejoint Drom, Symrise, puis Givaudan (1 Million) et enfin, aujourd’hui, Firmenich. Il signe, en particulier, Azzaro Now Man, Azzaro Chrome Legend, So Givenchy, One Million de Paco Rabanne ou encore La Nuit Trésor de Lancôme.

La marque

Jean-Paul Gaultier est un grand couturier français. Il fonde sa propre maison de luxe en 1982.  La marque appartenant désormais au groupe espagnol Puig se concentre aujourd’hui sur les activités de couture et de parfums. Parmi ceux-ci, citons Le Mâle, Classique, Scandal…

www.jeanpaulgaultier.com

«

»

Laisser un commentaire